Article du Journal du Moulin de Beaupré de Nathalie Thiriot

Excès de magnétite

« De l’ombre vers la lumière »

Tout commence pour Florence Adam à l’âge de 7 ans, où elle perçoit chaque soir des présences dans sa chambre d’enfant. Le monde de l’invisible l’effraie. Elle voit se lever le jour avec joie, et s’épanouit au contact de la nature qui l’entoure. Elle aime à se connecter aux arbres, aux chants des oiseaux, à la nature, à la Vie.

Un jour, ce monde s’écroule ; Florence a 12 ans, elle doit quitter sa forêt Vosgienne qui la nourrit tant pour voguer vers la côte atlantique où ses parents s’installent. «  A ce moment-là de ma Vie, je me coupe du Divin » me dira Florence.

Cette rupture s’accompagne d’une grande détresse, dans laquelle elle construit sa vie de femme, de mère aimante mais préoccupée. Le temps passe et c’est un évènement douloureux qui ouvrira à nouveau l’accès aux portes du Divin à Florence : le décès de sa maman. Cette dernière rendra visite à la jeune Florence qui n’a que 27 ans.

Depuis ce temps, Elle se laisse guider par ses sensations, par ses perceptions. Elle remarque par exemple le dérèglement de certains appareils à son contact, montres, ordinateurs, téléphones … Ce désagrément devient vite une bonne nouvelle, il est dû à un excès de magnétite !

C’est en réalité un véritable cadeau de la Vie, Florence trouve sa voie, ose s’affirmer, ose accueillir ses talents aidée par un enseignant spirituel envers qui elle a beaucoup de reconnaissance, Arnaud Riou.

Le magnétisme fait de Florence une guérisseuse puissante, très sollicitée, et très accessible en tant que conférencière, formatrice, enseignante.

Ses mains de Lumière sont des mains magiques dévouées, à diffuser le Divin à qui viendra à leur contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *